Temps de lecture : 4 minutes

Lorsqu’on allaite, de nombreuses questions surgissent concernant ce qui est sûr de consommer. Parmi les plus fréquentes, on trouve le café et l’alcool pendant l’allaitement. Est-il possible de savourer un café le matin ou un verre de vin au dîner sans nuire à votre bébé ? Voici ce que vous devez savoir, basé sur les recherches et recommandations actuelles.

Café pendant l’allaitement

Compatibilité du café et de l’allaitement

Oui, il est possible de boire du café tout en allaitant, mais avec modération. La caféine passe dans le lait maternel, et il est important de surveiller la quantité consommée pour éviter des effets négatifs sur le bébé.

  • La caféine a un temps de ½ vie de 5 à 7h (c’est plus longtemps pour le bébé)
  • La caféine est éliminée par le foie
  • Il y a une variation génétique d’un individu à l’autre (version plus efficace pour éliminer la caféine)

Maman buvant une tasse de café tout en allaitant son bébé.

Recommandations

La majorité des experts, y compris La Leche League, suggèrent de limiter la consommation de café à environ deux à trois tasses par jour. Cela équivaut à approximativement 200-300 mg de caféine, ce qui est considéré comme sûr pour la majorité des nourrissons allaités.

Effets sur bébé

Les bébés peuvent réagir différemment à la caféine. Certains peuvent devenir irritables dès de très faibles doses reçues, avoir des troubles du sommeil ou présenter des coliques si vous consommez une quantité excessive de caféine. Plus bébé est jeune, plus il est sensible à la caféine. Si vous remarquez des signes d’agitation ou des difficultés à s’endormir chez votre bébé, envisagez de réduire ou dans certain cas d’éliminer votre consommation de caféine et observez les changements. N’hésitez pas à en parler avec votre ibclc ou sage-femme.

Autres sources de caféine

N’oubliez pas que la caféine ne se trouve pas seulement dans le café. Le thé, le chocolat, les sodas et certaines boissons énergisantes en contiennent également. Il est donc important de surveiller la consommation totale de caféine provenant de toutes ces sources.

Alcool pendant l’allaitement

Peut-on boire de l’alcool pendant l’allaitement ?

Il est possible de consommer de l’alcool de manière modérée durant l’allaitement, mais il est crucial de le faire avec précaution pour minimiser les risques pour le bébé.

Recommandations

Les autorités de santé, y compris le CDC et La Leche League, recommandent de limiter la consommation d’alcool à un verre occasionnel. Après avoir bu un verre, il est conseillé d’attendre au moins deux heures avant d’allaiter pour permettre à l’alcool de quitter votre système. Cette période peut varier en fonction de votre poids, du type d’alcool consommé et de la quantité d’alcool. Nous vous conseillons donc d’allaiter juste avant de boire.

La consommation d’alcool a un impact sur la production de lait. En effet, elle diminue la production d’ocytocine et peut donc inhiber (partiellement) le réflexe d’éjection du lait. Il faut aussi savoir que cela change le goût et l’odeur du lait. L’effet diffère fort d’une maman à l’autre. Selon son poids, sa masse graisseuse, la quantité ingérée, la rapidité de l’ingestion et le fait que l’estomac soit vide ou rempli (la graisse ralentie l’absorption d’alcool). Sachez également que tirer son lait ne permet pas d’éliminer plus vite l’alcool du lait. Si vous avez consommé de l’alcool toute la soirée, on vous conseille de ne pas allaiter le lendemain matin, mais de plutôt tirer votre lait. On vous conseille aussi d’éviter le cododo cette nuit-là.

Effets sur le bébé

L’alcool passe dans le lait maternel en même temps qu’il passe dans le sang de la mère et peut affecter le bébé. Une consommation d’alcool même modérée peut perturber le sommeil du bébé, augmenter son agitation et réduire la quantité de lait qu’il consomme. À long terme, une consommation régulière et excessive d’alcool peut avoir des effets néfastes sur le développement moteur et cognitif du bébé.

Comment minimiser les risques de la caféine et de l’alcool

  • Planifiez vos consommations : Allaitez juste avant de consommer de l’alcool pour minimiser l’exposition de votre bébé.
  • Tirez et stockez votre lait : Si vous prévoyez de boire, tirez et stockez d’abord du lait maternel pour que quelqu’un d’autre puisse nourrir votre bébé.
  • Suivez les conseils : Si vous consommez de l’alcool, attendez au moins deux heures par verre avant d’allaiter à nouveau.
  • Tirez votre lait : Pour éviter l’engorgement et surtout continuer à stimuler la production de lait, tirer et jeter le lait si la consommation d’alcool a été déraisonnable.

Conclusion

Idéalement, l’alcool n’est pas recommandé. Uniquement occasionnellement en définissant bien ce que veut dire occasionnelle. La modération est donc la clé lorsqu’il s’agit de consommer du café et de l’alcool pendant l’allaitement. En suivant les recommandations et en observant attentivement les réactions de votre bébé, vous pouvez profiter de ces plaisirs tout en assurant la santé et le bien-être de votre enfant. Si vous avez des préoccupations ou des questions spécifiques à propos du café et de l’alcool pendant l’allaitement, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé ou une conseillère en lactation.

Lisez une information sur l’allaitement par jour, sur nos réseaux : Instagram et Facebook

Lectures

Pour aller plus loin à propos du café et de l’alcool pendant l’allaitement, voici quelques références complémentaires :

Hale, Thomas. Medications and Mothers’ Milk, 2019 edition. Springer Publishing, 2019: 275-277.

Wilson J, Tay RY, McCormack C, Allsop S, Najman J, Burns L, Olsson CA, Elliott E, Jacobs S, Mattick RP, Hutchinson D. Alcohol consumption by breastfeeding mothers: Frequency, correlates and infant outcomes. Drug Alcohol Rev. 2017 Sep;36(5):667-676. doi: 10.1111/dar.12473. Epub 2017 Mar 13.

Haastrup MB, Pottegård A, Damkier P. Alcohol and breastfeeding. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2014 Feb;114(2):168-73. doi: 10.1111/bcpt.12149. Epub 2013 Nov 7.

AAP Section on Breastfeeding. Policy Statement: Breastfeeding and the Use of Human Milk. PEDIATRICS Vol. 129 No. 3 March 2012, pp. e827 -e841.

Pepino MY, Steinmeyer AL, Mennella JA. Lactational state modifies alcohol pharmacokinetics in women. Alcohol Clin Exp Res. 2007 Jun;31(6):909-18. Epub 2007 Apr 13.

Health Council of the Netherlands. Risks of alcohol consumption related to conception, pregnancy and breastfeeding. The Hague: Health Council of the Netherlands, 2005; publication no. 2004/22. (Paper is in Dutch but the executive summary is also in English.)

Koren G. Drinking alcohol while breastfeeding: Will it harm my baby? Canadian Family Physician 2002;48:39-41.

Little RE, Northstone K, Golding J; ALSPAC Study Team. Alcohol, breastfeeding, and development at 18 months. Pediatrics. 2002 May;109(5):E72-2.

Mennella JA. Alcohol’s Effect on Lactation. Alcohol Research & Health 2001; 25(3):230-234.

Mennella JA, Garcia-Gomez PL. Sleep disturbances after acute exposure to alcohol in mothers’ milk. Alcohol. 2001 Nov;25(3):153-8.

 

 

Partagez ce post