Temps de lecture : 3 minutes

 

La couleur du lait maternel peut varier considérablement et est influencée par plusieurs facteurs. Ces variations peuvent parfois surprendre ou inquiéter, mais elles sont généralement normales et sans danger. Cet article explore les différentes couleurs que peut prendre le lait maternel, les raisons de ces variations et ce qu’elles signifient pour la santé de votre bébé.

Illustration montrant les différentes couleurs

Les couleurs du lait maternel et leurs causes

  1. Le colostrum : jaune ou doré Le colostrum, produit dans les premiers jours après la naissance, est souvent jaune ou doré. En effet, cette couleur est due à sa haute teneur en caroténoïdes dont la quantité dépend du régime alimentaire de la maman, essentiels pour renforcer le système immunitaire du nouveau-né et protéger ses muqueuses.
  2. Lait de transition : jaune à blanc Après quelques jours, le colostrum se transforme en lait de transition, qui devient progressivement plus blanc grâce à la caséine qu’il contient. Cependant, le lait maternel est cependant moins blanc que le lait de vache parce qu’il est plus pauvre en caséine (et donc beaucoup plus digeste). En effet, cette molécule s’agglomère à ses homologues pour former des micelles qui réfléchissent la lumière en blanc.
  3. Lait mature : blanc à bleu Le lait mature peut apparaître blanc, parfois avec une teinte bleutée. Ainsi, le lait de début de tétée est souvent plus aqueux et translucide, ce qui peut lui donner une apparence légèrement bleue. Cette variation est normale et liée à la teneur élevée en eau au début de la tétée.
  4. Variations liées à l’alimentation
    • Orange : La consommation de carottes, courges, ou autres légumes riches en bêta-carotène peut donner une teinte orangée au lait.
    • Vert : Les légumes verts comme les épinards ou la consommation d’algues peuvent colorer le lait en vert.
    • Rose : La consommation de betteraves peut teinter le lait en rose. Cependant, la présence de sang due à des crevasses des mamelons peut également colorer le lait en rose ou rouge.
  5. Influence des médicaments
    • Noir : La prise de minocycline, un antibiotique, peut colorer le lait en noir.
    • Vert : Le propofol, un agent anesthésique, peut colorer le lait en vert.
    • Rouge : Des antibiotiques comme la rifampicine peuvent teinter le lait en rouge.
    • Bleu : Le vaccin contre le Covid-19 peut teinter le lait en bleu.
  6. Autres causes
    • Rouge-Brun (Syndrome du Tuyau Rouillé) : Cette coloration peut survenir en raison de la présence de sang dans les conduits lactifères, souvent observée après l’accouchement.
    • Rose (Infection à Serratia marcescens) : Une infection bactérienne peut teinter le lait en rose vif. Cette situation nécessite une consultation médicale pour traiter l’infection.
    • Bébé ou maman malade. Le lait maternel peut aussi changer de couleur lorsque la mère a une infection. On recommande de continuer l’allaitement. Le bébé bénéficiera des anticorps contre l’infection de la mère pour le protéger. De plus le lait maternel s’adapte également à l’état de santé du bébé. Lorsqu’il est malade grâce au contact de sa salive sur le mamelon de la maman, la composition du lait maternel va pouvoir s’adapter pour permettre au bébé de réagir contre la maladie qu’il a contracté. Le lait maternel pourrait aussi changer de couleur dans ce cas.

La signification et l’impact sur la santé

La couleur du lait maternel, bien que variée, n’indique généralement pas un problème de santé pour la mère ou le bébé. Voici quelques points clés à retenir :

  • Sécurité et consommabilité : La plupart des variations de couleur ne compromettent pas la qualité nutritionnelle du lait et sont sans danger pour le bébé.
  • Consulter un professionnel : Si la couleur du lait vous inquiète, en particulier si elle est accompagnée d’autres symptômes (douleur, fièvre), il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour écarter tout problème sous-jacent.
  • Continuer l’allaitement : Même en présence de variations de couleur, il est souvent recommandé de continuer à allaiter, sauf indication contraire de votre médecin.

Conclusion

La couleur du lait maternel peut varier en fonction de nombreux facteurs, y compris votre alimentation, la prise de médicaments et des conditions physiologiques normales. Ainsi, ces variations sont généralement normales et sans danger. Cependant, si vous avez des préoccupations, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé ou une conseillère en lactation pour obtenir des conseils personnalisés.

 

 

Partagez ce post